Anges et Démons de Dan Brown

Science ou religion, faut-il choisir ? Matière ou anti-matière, that’s the question !

Anges et Démons

Le vendredi 14 juillet 2006 par Sheherazade

Un prêtre, scientifique de génie, a été assassiné et son cadavre atrocement mutilé afin de voler sa découverte secrète et révolutionnaire. Aux Etats-Unis, Robert Langdon, professeur d’université spécialiste des symboles a été littéralement enlevé par un centre de recherches à Genève et sommé par le directeur de ce laboratoire ultra moderne d’identifier l’ambigramme que l’on a marqué au fer rouge sur la poitrine du cadavre.

Mais la mort du scientifique n’est pas le seul problème à affronter ; lorsque paraît la fille adoptive de l’homme assassiné, il s’avère que la découverte révolutionnaire pourrait bien être une arme de destruction massive entre les mains de quelqu’un de mal intentionné. Pendant ce temps à Rome, les cardinaux sont réunis en conclave afin d’élire un nouveau pape et quatre d’entre eux « les préférés », c’est à dire les « éligibles », sont enlevés et menacés de mort.

Avec la fille adoptive du scientifique assassiné ainsi que le chef des gardes suisses, Langdon va avoir un nombre très limité d’heures afin de retrouver les cardinaux en se basant sur ses connaissances approfondies des symboles et en particulier ceux liés aux « Illuminati », un groupe de scientifiques de la Renaissance, créé par Galilée et martyrisés par la religion catholique et l’Inquisition. Forcé au silence, le groupe subsista en se cachant et en utilisant moultes symboles afin de se faire reconnaître par les défenseurs de la science et du progrès, mais sans pour cela nécessairement renier la foi, ce qui pour l’église était antinomyque. A travers la cité du Vatican et Rome, la course contre la montre commence afin de retrouver l’arme volée et sauver le monde d’un groupe fanatique se cachant derrière la science afin de justifier ses actes. Mais est-ce réellement l’oeuvre d’un groupe ?

Vous prenez donc : un symboliste célèbre ; une ravissante et très intelligente jeune femme, scientifique de génie à l’instar de son père adoptif brutalement assassiné et au cadavre mutilé ; un homme à la fortune considérable, immobilisé dans un fauteuil roulant ; un assassin sans âme, dont le seul plaisir est de tuer au nom d’une puissance qu’il vénère, qui obéit aveuglément à un maître mystérieux ; une secte démoniaque ayant récupéré à son compte une confrérie scientifique persécutée par la religion et l’inquisition...

Cela vous rappelle quelque chose ? Je vous comprends, il s’agit exactement du canevas sur lequel a été construit le «  Da Vinci Code  » du même Dan Brown.

Même si l’une des révélations finales était prévisible, il reste cependant une fin en coup de théâtre tout à fait haletante. Le suspense de « Angels & Demons » est bien réel, l’humour allégeant l’ensemble de manière ponctuelle. Par instant le thriller s’avère même assez angoissant.

Ecrit antérieurement « Angels & Demons » est de meilleure qualité que son « frère littéraire » dont la réussite fut éblouissante et tout de même assez surfaite et dont le « Da Vinci Code » n’est finalement qu’une pâle copie.

« Angels & Demons » n’a pas eu l’heur de plaire au public, peut être parce que les théories que l’on y trouve sur les symboles sont plus intelligentes que dans le D.V.C. Ce roman comprend effectivement - pour les personnes que le symbolisme intéresse - quelques intéressantes informations sur la symbolique dans l’art et la religion, ainsi que sur les ambigrammes dont un certain John Langdon est le créateur ; le nom de Robert Langdon est d’ailleurs, de la part de l’auteur, un hommage à ce graphiste et peintre qui a écrit «  WORDPLAY  » , le livre des ambigrammes.

Que toutes les théories sur les symboles soient ou non exactes, les symboles appartiennent à la mythologie des peuples et à leur histoire, c’est pour cela que « Angels & Demons » m’a intéressée. Il y a là une agréable lecture de vacances.

Les éditeurs qui sont des gens aussi opportunistes et démagogues que les publicitaires se sont fait un plaisir de sortir "Angels & Demons" après le succès du D.V.C. Et pour que le tiroir-caisse ne se vide pas trop rapidement, la société ayant produit le film "Da Vinci Code" envisage d’ores et déjà de produire un film sur "Angels and Demons". Vous avez dit "opportunisme" ?

Je vous conseille d’aller faire un petit tour du côté du site de John Langdon : www.johnlangdon.net, c’est fort intéressant.

Un autre article de MaBibliothèque.Net a été écrit sur ce livre : Anges et Démons


  • Anges et Démons  4 octobre 2006, par Myra
    Mais il me parait interessant ce livre. J’ai lu Da Vinci Code j’ai trouvé très bien mais si ce n’est qu’une pale copie d’Angels and Devils il doit être varaiment interssant !!
    Répondre à ce message
    • Anges et Démons 15 mai 2009, par Mickeynet
      le but de dan brown n’est pas de nous faire rêver ni d’apporter des éléments de vérité. ses livres à part rapporter de l’argent, ne font qu’exprimer sans objectivité la haine qui est dans son coeur... On a connu ça à la fin XIX° quand des "auteurs" racontaient n’importe quoi contre le peuple juif et alimentaient l’antisémitisme. On a vu où ça a mené, hélas... je joins un article de fond sur la mythologie du film
      info ou intox ?
      Répondre à ce message