Alexandre le Grand de Valerio Manfredi

Alexandre le Grand

Le lundi 27 mai 2002 par Ollo

Durant trois tomes nous suivons les aventures d’Alexandre le Macédonien. Grosso modo, le premier tome (Le fils du songe) est consacré à sa naissance et son éducation. Le second tome (Les sables d’Ammon) à la première partie de sa conquête et le dernier (Les confins du monde) à la fin de son expédition vers la lointaine Asie.

On peut reprocher à cet ouvrage de ne pas être très précis historiquement, notamment, de ne pas du tout mentionner les dates au fur et à mesure de la progression, mais au delà de ce détail, on se laisse vraiment prendre et on accompagne Alexandre avec une réelle émotion jusqu’à sa mort....

Au delà d’une simple biographie, on se rend compte de la complexité qui entoure le pouvoir surtout quand on voit la taille de l’empire créé par Alexandre... Empire qui n’est en fait qu’une succession de territoires conquis qu’il n’aura pas le temps d’administrer...

Enfin, comme dans les très bons romans historiques, on a un aperçu détaillé des différentes moeurs de l’époque...


  • Re : Alexandre le Grand - Valerio Manfredi  28 novembre 2002

    Je suis une fan de ce roi de Macédoine et j’ai plein de bio sur lui.Je trouve qu’il a eu une vie bien remplie et surtout hors norme.Comme quelques amis je trouve qu’il a été un grand incompris dans sa tentative d’unifier le monde, car trop en avance sur son temps.
    Les trois tomes édités par valério Manfrédi sont clairs et passionants.On se croierait a ses cotés et ce du début a la fin.
    De toute façon il est toujours difficile de dater des évenement situés loin dans la temps, et parfois il m’arrive de penser qu’avec le temps qui passe, les évenements sont défformés.


    Répondre à ce message
    • Re : Alexandre le Grand - Valerio Manfredi 3 décembre 2002
      Je suis egalement un Fan d’alexandre le grand.. et l’idée qu’on fasse un film sur son histoire est une tres bonne initiative.. Mais son souhait d’unir le monde, je trouve qu’elle est absurde car dieu lui meme a crée la multitude et la variation de l’etre humain par sa langue et sa culture, d’ailleur, Alexandre etait tres curieux de vouloir decouvrir ce monde, mais de vouloir l’unir pour un seul roi etait impossible..
      Répondre à ce message
      • Re : Alexandre le Grand - Valerio Manfredi 3 décembre 2002

        salut !

        C’est pas faux ce que tu dis là..Le réve d’unification d’Alexandre le Grand parit grandiose, et si l’on considère la chose, son empire n’a pas survécu a sa mort.Mais c’est bien d’avoir osé tenter l’impossible !!et je suis un peu pareille que lui pour ça..)

        Alexandre voulait aussi voir ce qui se passait de l’autre coté, et ce qui a commencé par une expédition pour liberer les villes grecques d’Asie s’est révélée être une "promenade" (excusez moi du terme) faite par un roi curieux des coutumes, des religions..différentes a la sienne.

        Amicalement
        Roxane


        Répondre à ce message
        • Re : Alexandre le Grand - Valerio Manfredi 20 décembre 2002
          Tu te prends pour lui ou quoi ??Et puis ce n’était pas un saint non plus.D’assord, il a fait des choses honorables, mais faut voir aussi le sang qu’il a fait couler, entre le meurtre de son ami Philotas et l’ancien de son père Parménion, et sans compter Cleitos et les miliers de soldats qui l’ont accompagné.
          Un empire fabuleux construit avec le sang des ses hommes...mais un homme d’exception, sans aucun doute.
          Répondre à ce message
          • > Re : Alexandre le Grand - Valerio Manfredi 30 novembre 2003, par
            j’étais passionnée par ce récit de Manfredi, on a devant nous un Alexandre simplement attachant, mais je me demande si la réalité était aussi belle que ça... peut-être ce jeune homme fut-il victime de son temps et de son pouvoir, lequel lui a fait faire un tas de choses incroyables, néanmoins mener une guerre simplement parce que on a envie de franchir des frontières c’est un peu trop à mon avis : ces pauvres soldats condamnés à suivre leur roi aux confins du monde, ses crises de colère qui ont amené à la destruction de villages entiers... De toute façon, son histoire est passionante. Même si je ne suis pas en mesure de juger le contenu historique de cet ouvrage il est vivement conseillé, après il faut chercher de son coté ce qui nous a marqué... Par exemple, je me demande si Alexandre avait vraiment une sœur appelée Cléopatre !
            Répondre à ce message