A Taste for Murder de Claudia Bishop

A Taste for Murder

Le mardi 30 octobre 2007 par Sheherazade

Première aventure culinaire et policière des sœurs Quilliam, dans le très joli coin touristique d’Hemlock Falls.

La jolie auberge a été héritée par Sarah surnommée Quill, qui s’est associée à sa sœur Meg, une jeune veuve, vrai génie aux fourneaux et avec le caractère aussi erratique qu’ont généralement les grands chefs.

Une fête commémorant l’histoire de la région va tourner mal et c’est évidemment un des hôtes de l’auberge qui est tué, ce qui a le don de mettre Meg en rage, elle trouve cela très peu professionnel. Venir se faire tuer de la même manière que par le passé (être lapidé comme une sorcière), ce n’est déjà pas très amusant (sûrement pas pour la victime), mais en plus cela nuit particulièrement à sa cuisine et à la réputation de l’auberge.

Le sheriff du patelin a beau être le petit ami de Quill et donc mieux placé que les deux sœurs pour enquêter, les deux péronnelles décident de prendre les choses en main, surtout Meg qui a hâte de retourner aux fourneaux . Là au moins personne ne meurt.

Quant à Sarah, elle est convaincue d’être meilleure enquêtrice que son fiancé ... en voilà une qui est pour la paix des ménages ! Compte tenu que tous les membres de la chambre de commerce organisant la pièce de théâtre logent à l’auberge, ils sont donc tous suspects !

Personnellement, je trouve que tout l’intérêt de ce petit polar sans prétention réside dans la description des personnages hauts en couleurs, certains fort amusants - comme la caractérielle chef coq - toutefois il ne prétendra certainement pas au titre du meilleur bouquin de l’année ; c’est le genre de livre à emporter sur la plage, mais l’intrigue est suffisamment bien ficelée pour que le lecteur reste intéressé à la suite des événements.

Ceci dit, des sœurs détectives-amateurs il y en a pas mal dans les polars d’outre-Atlantique et apparemment leur complicité est unanime. Cela doit être drôlement chouette d’avoir une sœur avec qui s’entendre comme larrons en foire.

D’autre part, outre-Atlantique, les polars à thème ont beaucoup de succès, et particulièrement ceux dont le sujet principal est la cuisine. En dehors des meurtres, bien sûr.