A Finer End de Deborah Crombie

A Finer End

Le lundi 11 octobre 2004 par Sheherazade

Le superintendant Kincaid et son sergent Gemma James sont appelés à Glastonbury par Jack Montfort, un cousin de Kincaid ; il serait "investi" par l’esprit d’un moine décédé il y a plusieurs siècles et qui communique bien évidemment en latin.

Autour de l’ancienne abbaye règne un climat à la fois mystique et plus prosaïquement de destins amoureux qui s’entrecroisent. Chaque personnage a son secret ; le célèbre Glastonbury Tor semble attirer à la fois des forces positives et d’autres nettement plus malignes. Et finalement, au lieu de simplement venir aider un cousin en détresse, le superintendant et son amie se retrouvent à enquêter sur des meurtres. L’ambiance est empreinte de mystère, d’autant plus qu’une société celtique entretient les mythes du roi Arthur et de la reine Guenièvre, dont Glastonbury serait la dernière demeure. Le lieu est devenu un centre New Age très recherché.

Cete enquête est la septième dans la série des aventures des inspecteurs Duncan Kincaid et de Gemma Jones, qui - après avoir formé seulement une équipe professionnelle - se sont découverts des sentiments plus profonds et tentent d’y voir clair dans leur relation afin que cette dernière soit un succès, tout en réussissant à résoudre des enquêtes toujours bien agencées. Il règne dans cette histoire un climat à la fois de vacances, de mystère mais aussi de beaucoup d’amour et de gentillesse. Il est l’un de ceux que je préfère dans une série policière des plus sympathiques, basée sur les émotions et sentiments des personnages secondaires et principaux.