Ian Rankin

Rankin_Ian

Auteur écossais né en 1960

L’auteur écossais Ian Rankin, considéré comme l’un des incontournables actuels du polar avec 250.000 exemplaires vendus à chaque nouveau livre (sans parler des livres de poche), naquit en avril 1960 dans le comté de Fife. Après avoir suivi les cours dans sa ville natale de Cardenden, il s’inscrivit à l’université d’Edimbourg, bien décidé à obtenir une maîtrise en littérature anglaise.

Avant et après l’université, l’écrivain pratiqua divers petits métiers, tous plus pittoresques les uns que les autres : ouvrier dans un élevage de poulets, porcher, investigateur d’alcools (si si, apparemment cela existe en Ecosse !) ; percepteur d’impôts et vendangeur. Il réalisa même très brièvement son rêve d’être musicien en se joignant comme chanteur à un groupe punk : les "Dancing Pigs", le deuxième plus grand groupe punk de Fife, aux dires de Rankin !

Ian Rankin a toujours adoré la lecture et l’écriture ; gamin il créa ses propres bédés dont le style était nettement influencé par "The Beano" et les "Fantastic Four" ; si ses talents de dessinateur avaient été meilleurs, il aurait probablement poursuivi dans cette voie. A 12 ans, il s’inventa un groupe pop et se mit à composer des chansons ; si ses dons musicaux avaient été réels, Rankin se serait lancé dans une carrière de rocker. Au lieu de quoi, ses chansons pop se transformeront en poèmes et lorsqu’il atteint l’âge d’entrer à l’université, ses poèmes lui avaient déjà valu quelques prix.

C’est à l’université que Ian Rankin va passer de la poésie à l’écriture de nouvelles, glânant ici encore quelques petits prix littéraires. Finalement, l’une de ses nouvelles prit tellement d’envergure qu’elle devint un premier roman.

Alors qu’il était censé étudier la littérature anglaise, Rankin écrivit ses trois premiers romans, dont le dernier d’entre eux fut " Knots & Crosses" , première enquête de l’inspecteur John Rebus.

Lorsque l’argent de la bourse d’études fut épuisé, Ian Rankin épousa Miranda Harvey, une ancienne condisciple d’université ; ils s’installèrent à Londres où Ian devint assistant au National Folktale Center ; il se dirigea ensuite vers le journalise, devenant assistant-éditiorialiste du mensuel "Hi-Fi Review" et ensuite éditeur à part entière de cette prestigieuse revue.

Pendant ce temps, il poursuit son métier d’écrivain avec des romans d’espionnage, des thrillers. Il n’entrait pas dans ses intentions d’écrire un second roman avec Rebus comme protagoniste, jusqu’au jour où quelqu’un lui demanda ce qu’il était advenu de l’inspecteur. Ian écrivit donc une deuxième enquête, puis une troisième... il en est actuellement à la seizième enquête de Rebus et cela fait environ 20 ans qu’il côtoye son personnage fétiche.

Tout comme l’inspecteur "Morse" doit son nom à l’alphabet-code éponyme, c’est lors du cours de sémantique que l’auteur songea au nom de "Rebus", en résolvant les petits problèmes imagés que nous connaissons tous.

Ian Rankin est un peu auteur-businessman, à la tête d’une petite entreprise mais son travail préféré est celui d’écrivain. Son fils cadet âgé de 11 ans, est atteint du syndrome d’Angelman, un handicap irréversible. Son état nécessite des soins constants, un équipement pointu occasionnant beaucoup de frais ; comme le garçon aura besoin de soins et d’assistance tout au long de sa vie, Rankin écrit aussi afin d’avoir suffisamment d’argent pour mettre son fils à l’abri des problèmes financiers auxquels il lui faudra faire face toute sa vie, car comme le dit Rankin "dans 60 ans, mon fils sera toujours vivant mais mon épouse et moi ne seront plus là pour nous occuper de lui".

En 1992, Ian Rankin obtint le célèbre Chandler-Fulbright Fellowship, l’un des prix les plus prestigieux pour les écrivains de romans policiers, créé par Raymond Chandler en personne. Ce prix l’entraînera aux Etats-Unis pendant six mois, l’auteur en profitant pour traverser le pays de part en part à bord d’un vieux camper VW datant de 1969 !

Après avoir passé quelques années en France, Ian Rankin est revenu vivre avec sa famille à Edimbourg, la ville qui partage la vedette des polars de l’inspecteur Rebus. Il y croise parfois sa voisine J.K. Rowling, grande amatrice de polars, et pas du tout intéressée par la littérature de sci-fi comme on pourrait le croire.

bastet

A Good Hanging

A Good Hanging de Ian Rankin

Douze enquêtes de l’inspecteur John Rebus
Le vendredi 21 mars 2008 par Sheherazade
La réputation de l’inspecteur John Rebus - et de son “père” littéraire - Ian Rankin ne sont désormais plus à faire. Il y a une quizaine d’années environ, l’auteur écossais que James Ellroy a qualifié de « Black Tartan », a écrit cette série de douze nouvelles, courtes enquêtes de cet inspecteur plus proche de la bouteille de malt que du « five o’clock tea ».


Set in Darkness, de Ian Rankin

Set in Darkness, de Ian Rankin de Ian Rankin

La face cachée d’Edimbourg
Le dimanche 17 juin 2007 par Sheherazade
Certains disent qu’Edinburgh est une cité invisible, qui cache ses sentiments et ses intentions véritables sous un aspect des plus respectable. Ce qui est certain c’est que l’Edinburgh de l’Inspecteur John Rebus est une ville glauque où le crime ne dort jamais.


Strip Jack

Strip Jack de Ian Rankin


Le lundi 17 avril 2006 par Sheherazade
Les forces de police d’Edimbourg ont décidé de frapper un grand coup contre les lieux de dépravation. Une descente de police est prévue dans une maison de passe connue. Le problème c’est que lors de ce raid, un membre influent du Parlement écossais est aussi dans cette maison close et pire que tout, la presse a été prévenue anonymement ce qui signifie une fuite dans le commissariat.


Le fond de l’enfer

Le fond de l’enfer de Ian Rankin

Hide and Seek
Le dimanche 12 février 2006 par Sheherazade
Dans un immeuble délabré dans les bas-fonds d’Edimbourg, envahi par les squatters, le corps d’un jeune homme est découvert mort apparemment d’une overdose. Des signes tels un pentagramme sur un mur, la position du cadavre et des bougies consumées auprès de lui tenderaient à faire croire à un crime rituel. L’inspecteur John Rebus oriente donc ses premières recherches dans cette direction.


La mort dans l’âme

La mort dans l’âme de Ian Rankin

Brume écossaise et mélancolie pur malt
Le dimanche 4 décembre 2005 par channe01
De livre en livre, Ian Rankin m’accroche à son personnage en dérive de l’inspecteur John Rebus. C’est un phénomène à rapprocher de Denis Lehanne. Ian Rankin s’intéresse au delà de l’intrigue, de l’enquête, au milieu social des personnages, à leurs psychologies, leurs accidents de la vie qui font qu’ils sont tous des "gueules cassées" de la société libérale.


L’étrangleur d’Edimbourg

L’étrangleur d’Edimbourg de Ian Rankin

Knots and Crosses
Le lundi 6 juin 2005 par Sheherazade
Sommes nous amenés à toujours payer les erreurs du passé ? Celui-ci doit-il nécessairement nous revenir en pleine figure des années plus tard ?



dans les kiosques

Le polar de Poirette - "La maison des mensonges" de Ian Rankin  Europe1

Chaque samedi, Bernard Poirette vous fait découvrir ses coups de c?ur en matière de polar.

Ian Rankin lègue sa correspondance avec JK Rowling L'auteur écossais Ian Rankin a fait don  Actualitté.com

L'auteur écossais Ian Rankin a fait don d'une partie de sa correspondance à la National...

Ian Rankin, roi du polar, fête ses 20 ans en VF  L'Express

Invité d'honneur à Quais du Polar, le célèbre romancier écossais remet son inspecteur Rebus en *service*. Interview.

Polar. La maison des mensonges ***  Le Télégramme

Édimbourg, 2018. Douze ans que les enquêteurs attendaient cela pour refermer le dossier. Le corps d'un détective privé disparu en 2006 réapparaît. Ou plutôt ...

Polar : Dr Rankin et Mr Hyde, où comment l'Écossais vint au crime  Le Point

Têtu, teigneux, increvable, l'inspecteur Rebus ne pouvait être né que de mauvais penchants ! Ian Rankin nous livre en exclusivité les détails de sa naissance.

Édimbourg aux deux visages  La Croix

VILLES DE POLARS (3/4) Sur les pas de Ian Rankin et de son alter ego, l'inspecteur John Rebus, dans la capitale écossaise nichée entre volcans éteints, ...

Le retour du polar écossais avec Ian Rankin  Mediapart

L'Écosse du polar urbain a deux décors principaux : Glasgow chez William McIlvanney et Édimbourg chez Ian Rankin. Dans Le diable rebat les cartes, ...

Cercle Polar #127 reçoit Ian Rankin - Livres  Télérama.fr

Après dix-sept romans, Ian Rankin a mis John Rebus au rebut, et Malcolm Fox a pris la relève. Christine Ferniot et Michel Abescat ont voulu en savoir plus.

«Le Diable rebat les cartes» de Ian Rankin  HuffPost Quebec

Chic! Un nouveau roman d'Ian Rankin avec son personnage clef John Rebus. Et comme un bonheur ne vient jamais seul, Le Diable rebat les cartes parait en ...

Thrill in Edinburgh  RTBF

"Frisson à Edimbourg", on aurait pu dire "L'étrangleur d'Edimbourg", comme le titre du premier polar de l'écrivain écossais Ian Rankin qui a si magnifiquement ...

L'adaptation de LA Confidential ne trouve pas grâce aux yeux de James Ellroy  Actualitté.com

La semaine dernière, au Pays de Galles, s'est tenu le festival littéraire et artistique Hay. James Ellroy, célèbre auteur de romans noirs, était présent pour parler ...

"Exit Music", de Ian Rankin : la retraite à 60 ans pour Rebus  Le Monde

Dans son dernier roman, l'écrivain se sépare de son célèbre héros créé en 1987. Au moins temporairement.

Tels des loups affamés, Ian Rankin  Le Devoir

Il y a déjà quelque temps que John Rebus, le héros de Ian Rankin, a pris sa retraite. Il agit maintenant comme « conseiller » auprès de Siobhan Clarke de la ...

Marie-Caroline Aubert, l'éditrice aux griffes de velours de Ron Rash  Le Journal du dimanche

CHRONIQUE FEMMES DU MONDE - Karen Lajon, grand reporter au *service* Etranger du Journal du Dimanche, revient sur le parcours peu ordinaire, voire ...

A Edimbourg, sur les traces de John Rebus  Libération

Tous les jours, plongée dans les archives du cahier été de Libé, à la rencontre des villes du monde. Aujourd'hui, à Edimbourg en 2010 avec Ian Rankin, sur les ...

On ne réveille pas un chien endormi, Ian Rankin  Le Devoir

John Rebus est décidément increvable : après un passage aux « cold cases » (affaires non résolues) en sortant de sa retraite prématurée, voilà qu'on l'a ...

Les Sirènes maudites de Joseph Knox  Le Journal du dimanche

LA VIE EN NOIR - Si les Américains sont devenus les maîtres du polar rural gangrené par la dope ces dernières années, les Anglais quant à eux excellent dans ...

«Le diable rebat les cartes»: flic un jour, flic toujours  Le Devoir

Même à la retraite, même avec une ombre sur le poumon, John Rebus n'arrive pas à lâcher le morceau : flic un jour, flic toujours ! Heureusement d'ailleurs?

Des auteurs de polars en quête de vérité  L'Express

Des pros du polar, tels Winslow, Norek ou Thilliez, jouent les détectives pour trousser des romans réalistes. Pas si simple.

Le diable rebat les cartes: meurtre dans un palace ****  LaPresse.ca

Dans Le diable rebat les cartes, d'Ian Rankin, le détective John Rebus a pris une retraite bien méritée. Désormais, il est en couple, ne boit plus et a cessé...

Le maître du polar Philip Kerr est mort à 62 ans  Franceinfo

Le romancier britannique était l'auteur de la série Bernie Gunther, mettant un scène un détective privé dans le Berlin des années 1930.

Val McDermid, l'Ecossaise qui peut tuer d'une réplique  L'Obs

Dans ses polars sanglants traduits dans quarante langues, la romancière ne cache ni son engagement féministe ni son homosexualité. Et c'est une des invitées ...

Quais du polar: Lyon à l'heure du crime et de l'Italie  L'Express

Lyon - Toute la planète polar se retrouve à partir de vendredi à Lyon, avec 120 écrivains venus du monde entier, de Camilla Läckberg à Douglas Preston, Caryl ...

Avancées dans le noir  Libération

Longtemps tenu pour un genre mineur, le polar décroche ces derniers temps les plus hautes distinctions littéraires. La parution du «Polar pour les nuls» de ...

Cinéma: «Les invisibles», femmes SDF souvent ignorées - News Culture: Cinéma  24heures.ch

Des actrices non professionnelles se mélangent aux autres pour un drôle de contraste.

Le Festival Electron en mode nocturne et festif  Tribune de Genève

La 16e édition sera marquée par le retour de Laurent Garnier après plus de dix ans d'absence. Elle se tiendra du 25 avril au 5 mai.

Ces écrivains qui délaissent leurs conjoints pour écrire  Actualitté.com

L'écriture comme activité résolument solitaire, mythe ou réalité ? Miranda Harvey, épouse du prolifique auteur de romans policiers Ian Rankin, a livré quelques ...

Daniel Barenboim, la parabole déclinante d'un récital  Tribune de Genève

Dans un agenda noirci jusqu'aux dernières lignes, Daniel Barenboim a réussi à trouver des interstices pour placer une courte tournée européenne ? sept villes, ...

Sortir Rhône | Quais du Polar, un modèle lyonnais  Le Progrès

La 14e édition du plus important festival de polar en Europe se déroulera du 6 au 8 avril à Lyon, et nulle part ailleurs. Voici pourquoi tout le monde ...

«Une femme infréquentable»: portrait en coupe avec cadavres  Le Devoir

La délinquance est une donnée universelle et Glasgow, comme toutes les villes modernes, n'y échappe pas. Coup sur coup, à quelques jours d'intervalle, ...

Mort de William McIlvanney, maître du roman noir écossais  Le Figaro

DISPARITION - L'écrivain s'est éteint le 5 décembre à Glasgow l'âge de 79 ans. Il était le parrain du « tartan noir », ce genre littéraire qui associe littérature ...

LYON. Ces grands écrivains ont tous rendez-vous en ville avant l'été  Le Progrès

Fête du livre de Bron, Printemps des poètes, Quais du polar, Villa Gillet, Assises du roman : on dirait que tous les grands écrivains se sont donné le ...

L'OSR et Evgeny Kissin ont rendu hommage à leurs Amis  Tribune de Genève

Le concert de l'An des Amis de l'orchestre a fait briller un soliste et des musiciens inspirés.

Classique: Une soirée pour se rapprocher de Mahler - News Culture: Musique  Tribune de Genève

La Société Gustav Mahler de Genève propose une conférence autour de la «Deuxième Symphonie» du génie autrichien.

Trois raisons de (re)lire... les polars de William McIlvanney  Télérama.fr

La trilogie romanesque centrée sur le personnage de Jack Laidlaw, le flic dépressif de Glasgow, est enfin rééditée. A découvrir absolument.

Vente record pour un Jeff Koons à New York  Tribune de Genève

Un lapin de l'artiste Jeff Koons a été vendu 91,1 millions de dollars mercredi à New York, un record pour un artiste vivant.

Séries noires avec Harlan Corben  France Culture

Harlan Coben, écrivain, est président de la première édition du Festival Cannes Séries (du 4 au 11 avril). Il y présentera sa nouvelle série, "Safe". Il a également ...

Buche se lance en connaisseur dans la course aux gags  Tribune de Genève

Les cavalcades sur le bitume ou en pleine nature, le souffle court et son contraire, ce sentiment de plénitude qui vous envahit quand le corps se sent soudain ...

Ces mamies qui retournent Instagram  L'ADN

Connaissez-vous les « silver influenceurs » ? Ce sont les mamies qui cassent la baraque, et non plus les midinettes en trikini. Le looks éclatants de ces séniors, ...

«Hulul», séance de «méditation dynamique» pour grands et petits  Tribune de Genève

Le hibou inventé en 1976 par Arnold Lobel passe du papier à la scène grâce à Aurélien Patouillard et Marion Duval.

Doux comme la mort, par Laurent Guillaume  L'Express

Une sombre histoire de vengeance, sur fond de crimes et de magouilles politiques entre France et Mali.

Un dernier bal qui ne tourne ni la tête ni les sens  Tribune de Genève

Une page se tourne avec «Un ballo di maschera» de Giuseppe Verdi, à l'affiche du Grand Théâtre, dernier spectacle proposé par Tobias Richter. La boucle est ...

R.J. Ellory trichait sur le Web  Le Figaro

L'auteur anglais a reconnu avoir utilisé des pseudonymes pour écrire sur Amazon de fausses critiques, très élogieuses pour ses propres romans et très ...

Quais du Polar : 10 auteurs planchent pour marie france  Marie France magazine

A l'occasion de « Quais du Polar », nous avons proposé à 10 auteurs d'écrire ce qui pourrait être le début d'un roman se déroulant à Lyon.

« Les Suicidées », sombre plaidoyer pour la cause des femmes  La Croix

CRITIQUE DE LIVRE. La reine incontestée du « tartan noir », Val McDermid, envoie son duo récurrent d'enquêteurs, Tony Hill et Carol Jordan, sur la piste de ...

Reportage: Les nuits folles d'Antigel - News Culture: Musique  Tribune de Genève

Au Grand Central, le festival s'allie avec une scène électronique locale en plein essor. Samedi, c'était le collectif Ozadya, qui a fait un carton avec son «baile ...

Le boom du tourisme littéraire  Marianne

Les itinéraires de découverte d'une ville sur les traces d'un héros de roman connaissent un grand succès, d'Italie jusqu'en Ecosse. Une alternative aux ...

Choix de lectures pour un été sous les couvertures  Le Droit - Groupe Capitales Médias

Les légumes sont plantés, les plates-bandes nettoyées, la piscine est prête et le BBQ réchauffe? Si l'appel du farniente se fait fort, en ce (presque) début d'été, ...

Louise Penny en lice pour un prix Edgar Allan Poe  LaPresse.ca

Trois Canadiens, dont la Québécoise Louise Penny, sont en nomination pour un prix Edgar Allan Poe 2014. Les récompenses seront décernées lors d'un ...

[Chronique] Nigeria: pauvre comme un écrivain  RFI

Au Nigeria, le quotidien des écrivains est des plus précaires. Leur sort ne fait pas rêver. Bien au contraire.

Concerts : Le fabuleux succès des rock-stars factices - News Culture: Musique  Tribune de Genève

Queen, Doors, ABBA: l'attrait pour les «tribute bands» ne faiblit pas, y compris en Suisse.

TOP 20 des meilleurs polars de 2015  Blog Le Monde

À l'heure des bilans et perspectives d'une année 2015 quelque peu mouvementée et violente, voici une sélection parfaitement subjective des polars (au sens ...