Régine Pernoud

Auteur française née en 1909

Régine Pernoud, née en 1909 dans la Nièvre et décédée en 1998, obtint une licence de lettres à l’Université d’Aix-en-Provence ; elle devint docteur ès lettres, elle fut diplômée de l’Ecole des chartes et de l’Ecole du Louvres. Elle était historienne, médiéviste, archiviste-paléographe et fut conservateur au musée de Reims, ensuite au musée de l’histoire de France, aux Archives nationales et finalement au centre Jeanne d’Arc d’Orléans, qu’elle fonda en 1974 à la demande d’André Malraux.

Régine Pernoud étant issue d’une famille à la situation matérielle difficile, ayant dû attendre 14 ans avant de disposer d’un poste après son diplôme de l’Ecole des chartes, elle exercera divers métiers tels préceptrice, répétitrice, agent de classement dans des fonds d’archives, en parallèle de ses études universitaires et de ses travaux d’historienne.

La plupart de ses ouvrages mettent en évidence la place privilégiée de la femme dans la société médiévale. Elle était également une importante spécialiste de Jeanne d’Arc mais aussi d’Aliénor d’Aquitaine ; dans tous les ouvrages de Régine Pernoud, on retrouve la même érudition, le souci du détail, une passion rendant les biographies des plus intéressantes.