Jacqueline Harpman

Harpman_Jacqueline

Jacqueline Harpman, née à Bruxelles le 5 juillet 1929.

Elle vécut de 11 à 16 ans à Casablanca ; actuellement elle habite toujours la capitale belge en compagnie de son époux et de leurs deux filles. Une partie de sa famille, dont son frère, fut déportée pendant la seconde guerre mondiale et ne revint jamais des camps de la mort.

A Casablanca, Jacqueline étudie les langues modernes, notamment l’anglais et l’arabe avec une réelle passion pour la syntaxe, la grammaire et les classiques de la littérature.

Rentrée en Belgique, elle entreprit des études de médecine mais en 1950, atteinte de tuberculose, elle dut passer plusieurs mois au sanatorium d’Eupen. Elle commencera alors à écrire un roman qui ne sera jamais publié. Revenue à Bruxelles, elle reprend ses études de médecine et échoua aux examens à cause d’une appendisectomie. Elle décidera alors de se consacrer entièrement à l’écriture de 1959 à 1966 ; elle travaillera également pour le cinéma en tant que scénariste et dialoguiste. Elle participe aussi activement à des émissions radiophoniques et des critiques théâtrales.

Un différend l’ayant opposé à sa maison d’éditions, Harpman reprend des études de psychologie à l’université libre de Bruxelles. Depuis 1976, elle fait partie de la Société belge de Psychanalyse ; elle rédigera plusieurs articles dans la "Revue belge de psychanalyse". Toutefois, depuis 1986, elle est retombée dans son "péché mignon" et s’est remise à l’écriture pour notre plus grand bonheur.

Les romans de Jacqueline Harpman sont moins importants pour leur intrigue que pour la force des relations entre les personnages ; haine et amour s’y confrontent toujours à côté de la passion. Son approche des relations humaines est toujours à la fois littéraire et psychanalytique. Les personnages sont toujours très bien cernés et très humains, l’auteur aime "voir ce qui se passe dans la tête des gens".

Parmi les plus célèbres romans de Jacqueline Harpman, on trouve des petits bijoux littéraires tels Orlanda (hommage à l’Orlando de Virginia Woolf , et pour lequel elle obtint le prix Médicis ex-aequo), Dieu et moi (un hilarant dialogue entre Dieu et l’écrivain), la Plage d’Ostende et la Dormition des Amants (récit historique).

Bastet

Moi qui n’ai pas connu les hommes

Moi qui n’ai pas connu les hommes de Jacqueline Harpman

Roman étrange qui fascine et met le lecteur mal à l’aise
Le dimanche 17 juin 2007 par Sheherazade
Quarante femmes sont enfermées dans une cave depuis on ne sait quel cataclysme. Parmi elle, une très jeune fille, arrivée aussi on ne sait comment ; elle était encore une enfant lorsque tout arriva ... La narratrice, celle qui va se rebeller contre cette vie de zombie imposées aux autres, peut être par des drogues, certainement par la peur, puisqu’elles sont gardées en permanence par des gardiens ayant des fouets.


Le bonheur dans le crime

Le bonheur dans le crime de Jacqueline Harpman


Le dimanche 22 août 2004 par Sheherazade
Un embouteillage monstre se forme à Bruxelles en raison d’une averse tournant rapidement à la tempête, bloquant toute circulation. Une voiture est arrêtée devant une superbe maison en style Art Nouveau ; au volant, un homme - médecin et prêtre - se souvient de son histoire, de ses habitants ; celui qui l’accompagne le pousse à lui raconter cette histoire.


La Dormition des Amants

La Dormition des Amants de Jacqueline Harpman


Le lundi 12 juillet 2004 par Sheherazade
Dans une Espagne et à une époque irréelles, ressemblant fort toutefois au 17ème siècle, la Dormition des Amants est l’histoire imaginaire de Maria Concepcion, princesse héritière des Habsbourg, élevée par un père décidé à faire d’elle une femme de tous les pouvoirs.


La fille démantelée

La fille démantelée de Jacqueline Harpman


Le mercredi 16 juin 2004 par Sheherazade
Témoignage à forte consonnance autobiographique qui est un formidable réquisitoire contre la relation de haine (mais sans doute d’amour aussi) entre mère et fille.



dans les kiosques

En 2019, le prix littéraire est décerné à? un homme  Libération La romancière et psychanalyste Jacqueline Harpman s'est éteinte  Le Monde Jacqueline Harpman, auteure de Orlanda, est décédée  L'Express À Byzance, au XIe siècle, sexe, pouvoir et trahison ROMAN FRANCOPHONE  Actualitté.com L'architecte et poète bruxellois Pierre Puttemans s'est éteint  RTBF J. Zbierska-Moscicka, Lieux de vie, lieux de sens. Le couple lieu/identité dans le roman belge contemporain.  Fabula Maison Delune: le chantier de l'ambassade des Emirats Arabes Unis démarre  RTBF Les dystopies dans la littérature ? La sélection de la rédac  madmoiZelle.com Le Prix Rossel: des regrets, mais aussi des audaces  Le Soir Adeline Dieudonné, à propos de son prix Rossel: «C'est vrai, le mouvement #Metoo a teinté mon écriture»  Le Soir Alain Berenboom, le fils du nationaliste belge  Le Soir Rembobinons - Petite Lizzy deviendra grande Lana  Maze Magazine 11 bonnes adresses à Ostende  Le Soir Gabrielle, roman de la maturité d'Agnès Vannouvong -  Small Things Amélie Nothomb fait sa rentrée avec Pétronille -  Small Things Toutes mes émotions sont éphémères  Psychologies.com Jacques Lacan, le second souffle de la psychanalyse  AgoraVox Édition: La Renaissance du Livre rachète Luc Pire  FocusVif.be Le Meilleur des mondes d?Aldous Huxley  AgoraVox Plutôt festif pour les jeunes au Colliséum  Madagascar Tribune