Jane Austen

Austen_Jane

Auteur anglaise (1775-1817)

Jane Austen naquit dans le Hampshire où elle vécut pendant 25 années, septième enfant d’une famille de huit. Elle reçut une éducation à domicile et, plus irrégulièrement, à l’école. Ses parents étant des lecteurs passionnés, elle reçut une éducation plus vaste que la plupart des jeunes filles de son époque. A la retraite du père, celui-ci vendit toutes ses possessions du Hampshire et toute la famille Austen partit s’installer à Bath.

Les premiers écrits de Jane Austen datent de son enfance lorsqu’ elle amusait sa famille par ses historiettes ; très timide, elle écrivait sur des petits bouts de papier qu’elle glissait sous le sous-main du bureau ; elle aimait observer ses proches, famille et amis, relatant leurs petits travers et habitudes dans un courrier proche - de son propre aveux - des "potins de village".

C’est elle pourtant qui donna au roman anglais de l’époque un style résolument "moderne" lorsqu’il est question de la vie quotidienne ; bien que beaucoup lue de son vivant, Jane Austen, très timide, publiait ses oeuvres anonymement. Virginia Woolf, qui admirait son style, la qualifia de "l’artiste la plus parfaite parmi les femmes" ; par contre Charlotte Brontë et Elizabeth Barrett Browning furent moins aimables, qualifiant son style de "très limité".

Le père de Jane Austen encouragea les aspirations littéraires de sa fille et l’aida du mieux qu’il put, se demenant pour lui trouver des éditeurs. A la mort de son père, Austen vécut avec sa soeur et son hypocondriaque de mère, dans un large cottage de Chawton où elle écrivit la majeure partie de son oeuvre. Bien qu’elle ne se soit jamais mariée, Austen avait une vie sociale fort active et une cour de prétendants, de même que quelques rêves très romantiques à propos du mariage et de la vie de couple, rêves qu’elle concrétisa dans ses romans.

De par sa famille et le milieu qu’elle fréquentait, Jane Austen avait une connaissance approfondie de la gentry campagnarde, des membres du clergé et de leur famille, pour qui le mariage représentait une assurance de position sociale pour les femmes, notion qui est au centre de toute son oeuvre.

"Sense & Sensibility " - l’histoire des soeurs Dashwood - qui parut en 1797, était en fait une réécriture d’une nouvelle (Elinor & Marianne) écrite lorsqu’Austen avait 20 ans. Toutes les héroïnes dans l’oeuvre d’Austen sont déterminées à se trouver un époux, à faire un mariage raisonnable mais romantique tout de même ; pour les jeunes filles bien élevées de son époque, seul le mariage permet d’obtenir une position sociale convenable.

"Pride & Prejudice " valut à Jane Austen quelques démêlés avec son éditeur qui souhaitait qu’elle fasse plusieurs altérations au roman, estimant celui-ci "fort indécent écrit par un auteur manquant de modestie". Sans se laisser démonter le moins du monde par ces arguments ridicules, Jane Austen lui répondit vertement que son roman reflétait seulement la vérité de son époque et qu’il suffirait désormais que la signature "A Lady" soit mentionnée en page de couverture !

Lorsqu’elle mourut à l’âge de 41 ans, son frère Henry décida de lever l’anonymat et rendit public le nom de Jane Austen afin que ses lecteurs la reconnaissent enfin et lui rendent justice en tant qu’écrivain.

Bastet


dans les kiosques

This RSS feed URL is deprecated, please update. New URLs can be found in the footers at https://news.google.com/news
Franceinfo
Le Musée imaginaire de Jane Austen : Nathalie Novi, la «Janeite ... Franceinfo 200 ans après la disparition de l'écrivain britannique Jane Austen, un hommage lui a été rendu du 16 au 19 novembre à Lons-le-Saunier et Messia sur Sorne. Stage de Danse, bals, projection de films et performance artistique ont célébré l'auteur de ... et plus encore »
Le Progrès
Un festival autour de Jane Austen avec l'association Cancoillotte folk Le Progrès Du 16 au 19 novembre, l'association Cancoillotte folk organise un festival pour rendre un bel hommage à Jane Austen, écrivaine et danseuse d'un autre temps, morte prématurément il y a précisément 200 ans. Organisé en partenariat avec le Centre culturel ...
Washington Post
Jane Austen: a role model for the #MeToo generation - The ... Washington Post This week in 1815, Jane Austen was preparing for her 40th birthday on Dec. 16. But rather than looking forward to the gifts she might receive, her thoughts were occupied by what she was in a position to give. ?Emma? would soon be published, and Austen ... 'Jane Austen: Then and Now' - Princeton UniversityPrinceton University Birthday Tribute To Jane Austen: 5 Feminist Moments From Her ...Feminism in India (blog) 3 autres articles »
Lons-le-Saunier Hommage à Jane Austen Voix du Jura Samedi 18 à 20 h 30, grand bal avec le groupe Alf O'Clock et le Jane Austen's Band, à la mezzanine de Jurapark à Lons. Ce bal mêlera les contredanses de l'époque de Jane Austen, expliquées par Cécile Laye, directrice artistique et pédagogique de la ...
Mirror.co.uk
Norwegian celebrates Jane Austen's anniversary with tribute on its ... Mirror.co.uk As the nation celebrates Jane Austen 's 200th anniversary this year, budget airline Norwegian has paid its own tribute to the literary icon. The company has unveiled Jane as its newest 'Tail Fin Hero', and will honour the Pride and Prejudice author by ...
The Independent
TV Review, Passions: I Hate Jane Austen (Sky Arts): creator of the ... The Independent I have to admit that I really couldn't resist a show that proclaimed its intent quite a forcefully as Passions: I Hate Jane Austen, by Giles Coren. Because I do too. Hate Jane Austen. With a passion. I admire Giles Coren, though: much funnier writer ... Giles Coren aims to prove Jane Austen books were rubbish in new ...Metro A bust in honor of authoress and legend Jane Austen's 243 years ...HelloGiggles This Male Writer Has Decided Jane Austen Is Rubbish | News | The ...The Debrief Refinery29 -New Statesman -iNews 8 autres articles »
CBC.ca
Locked in a library ? and only Jane Austen can help you escape CBC.ca Jane Austen died 200 years ago this year, but fascination around the celebrated author hasn't waned ? so much so, in fact, that a P.E.I. library is offering an escape room with an Austen theme this Wednesday. Escape rooms are a popular form of ...
The Times
Giles Coren: Why I hate Jane Austen The Times Jane Austen first waddled into my consciousness in her stiff skirts and unforgiving bodice in the summer of 1985, as I prepared for my university entrance exams. Fired up by the thrill of watching Shakespeare on stage, by the wit and sexiness of the ... Theatre Review: Austentatious @ Piccadilly Theatre ? The National ...The National Student 2 autres articles »
Kristeligt Dagblad
Jane Austen skriver eminent på en drøm om frihed Kristeligt Dagblad Britiske Jane Austens allersidste roman var ?Persuasion?, der netop er kommet i dansk nyoversættelse med titlen ?Overtalelse?. Er hun stadig værd at læse? Er hun feminist? Og hvorfor tænker de så meget i en Austen-roman? Enhver ved, hvem Jane ...
Berkshire Eagle
At Shakespeare & Company, a Bennet family Christmas, courtesy of ... Berkshire Eagle A large firelit room on a winter evening is the setting for a gathering of the Bennet family, two years after "Pride & Prejudice," in "Miss Bennet: A Christmas at Pemberley," this weekend at Shakespeare & Company's Elayne P. Bernstein Theatre. OLIVIA ... Capital Stage Strikes Gold With New Holiday Comedy "Miss Bennet ...Capital Public Radio News 2 autres articles »